Après avoir installé les toilettes sèches au fond du jardin (sans eau comme leur nom l'indique), j'ai ressenti le besoin de résoudre le problème du lavage des mains après être passé aux toilettes. Pour celà, j'ai recyclé un projet que nous avions réalisé avec 2 autres collègues du boulot Pierre et Victoria, pour un concours d'innovation en partenariat avec la Croix Rouge.. Il s'agissait de trouver une solution peu couteuse, facile à transporter, et rustique pour permettre de laver les mains dans des pays en situation de crise comme après un tremblement de terre. Nous n'avons pas été sélectionnés, mais nous avions poussé le projet jusqu'à un prototype, que j'ai recyclé ici. Nous avions trouvé un nom au projet initial: TIPITANK, il comprenait un trépied en bois en forme de TIPI, un réservoir d'eau réalisé avec un Bag in a box (ces outres en plastique souple qui contiennent du vin et qui s'écrasent en se vidant), un sac pour contenir le Bag, des tuyaux en PVC, et une pompe en caoutchouc (qui sert à amorcer les pompes à essence),  un embout de pulvérisateur et enfin un seau pour recueillir l'eau sale. En appuyant avec le pied sur la poire en caoutchouc (qui comprend des clapets anti-retour), on pompe et on pulvérise de l'eau. C'est hygiénique car c'est actionné au pied et il n'y a pas d'air qui rentre, c'est passif, pas de robinet, pas besoin d'énergie, c'est économe en eau,  

IMG_20170227_100825

IMG_20170228_171401

IMG_20170228_171407

IMG_20170227_095902

IMG_20170227_100235

 

IMG_0119

 

IMG_0117

 

Victoria avait fait une très belle et claire présentation du projet:

TIPITANK presentation-02

TIPITANK presentation-03

TIPITANK presentation-04

TIPITANK presentation-05

TIPITANK presentation-06

 

TIPITANK presentation-07

TIPITANK presentation-08

TIPITANK presentation-09

TIPITANK presentation-10

Le TIPITANK se transpose très bien au lavage des mains pour les toilettes sèches en plus simple. Comme les toilettes sont à coté du compost, on se lave les mains au dessus du compost et donc plus besoin de seau. Un Bag suffit, j'ai donc enlevé un réservoir et bouché le tuyau. Le trépied n'est plus nécessaire car j'ai pendu le sac à la palette qui contient le compost. Comme le sol est assez meuble, j'ai mis une pierre sous la pompe. Il faut que l'extrémité du tuyau avec le pulvérisateur soit au-dessus du bag pour éviter qu'l ne se vide tout seul.

IMG_7187

IMG_7192

IMG_7190

IMG_7189

 

Dans le projet TIPITANK, nous avions imaginé acheter des Bag avec un bouchon assez grand qui permet de remplir facilement, et que l'on peut remplacer par un raccord à visser sur lequel est fixé le tuyau. Pour le prototype et le lavabo des toilettes sèches, j'ai utilisé un bag de vin. Le bag se remplit par le trou du robinet en le maintenant ouvert, c'est un peu long mais on y arrive. Le tuyau de PVC de 6/9 est simplement enfilé dans le robinet, et j'ai mis des Tyraps pour maintenir le robinet ouvert. C'est un peu Olivierbricole mais on s'adapte à ce que l'on a! Le tuyau demanderait à être un peu plus grand. Après le raccord en T, je suis passé en 8/11.

IMG_7191

Une fois l'eau disponible, il manquait le savon! J'ai mis un savon comme dans les colonies de mon enfance.

IMG_7195

 

C'est prêt: Claude l'a testé. Elle a trouvé qu'il n'y avait pas beaucoup d'eau, et qu'il fallait pomper pas mal de fois, c'est vrai, mais l'avantage c'est que c'est économe en eau. Et en plus on arrose le compost.

IMG_7196

IMG_7197

IMG_7199

IMG_7201